Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 16:29
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

Nous sommes partis de Nantes à 5 avec 200 kg à distribuer lors de notre voyage..

Dominique, amie de Jacqueline et Michel, est partie d'Allemagne et nous a rejoint à l'aéroport de Dakar avec également 40 kg dans ses valises.

Notre première mission était de passer dans les écoles où des enfants sont parrainés en individuel, afin de récupérer les notes et laisser les courriers/colis des parrains. A ce jour, 203 enfants sur 655 sont parrainés en individuel. C'était la première fois que nous emmenions autant de colis pour eux. Merci à tous les parrains.

Deuxième mission, entretenir le centre Mère Teresa...

____________________

 

Voici le nouvel aéroport de Dakar, il s'est ouvert le 7 décembre 2017. Son design est très contemporain. On a envie de dire que tout fonctionne et c'est bien... En revanche, l'attente est longue aux guichets pour se faire enregistrer à l'arrivée. Il faut espèrer une amélioration...

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

Dominique, venue d'Allemagne est à droite.

Il est 1h30 et notre ami, le Frère Jean ARMAL, nous attendait toujours bon pied bon œil. Nous avons passé notre première nuit chez lui à Thiès.

 

 

En direction de Ngohé, au plus chaud de la journée le thermomètre affichait 40°. Le soir, les sœurs nous attendaient pour le repas.

A gauche, Sœur Jeanne d'Arc (nutrition), Sœur Marie-Madeleine (parrainages), Soeur Bernadette (pastorale) et Sœur Marie-Louise (responsable de la communauté, du dispensaire et de la maternité).

A gauche, Sœur Jeanne d'Arc (nutrition), Sœur Marie-Madeleine (parrainages), Soeur Bernadette (pastorale) et Sœur Marie-Louise (responsable de la communauté, du dispensaire et de la maternité).

Nous soulageons nos valises chez les soeurs : vêtements, couvertures, peluches, compléments alimentaires, courrier/colis filleuls, fournitures scolaires, jeux, livres etc...

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

 

 

La distribution se fait en direct aux mamans dans le dispensaire et c'est un bonheur de voir tous ces sourires

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

 

Lundi matin, de passage à la nutrition, nous assistons à la pesée des enfants et à la distribution de bouillie enrichie.

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

Et même pour cette grande sœur qui accompagne sa maman et son petit frère, qu'y a-t-il derrière ce regard profond ?

 

 

 

Nous sommes toujours à Ngohé, nous passons à l'école St Joseph pour voir les enfants dans chacune des classes. Les enfants parrainés récupéreront leur courrier/colis, le soir à la sortie des classes.

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

 

 

Nous partons visiter quelques villages afin de revoir des amis à Bacfassagal et Belfoulane. Le transport se fait en charrette, sans panneau de limitation de vitesse...

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

Village de Belfoulane : le pompe dans le puits ne fonctionne plus. Le moteur du moulin à farine est en panne, une solution est trouvée pour le moteur du moulin. Siméon, le responsable du village et sœur Marie-Louise vont suivre la réparation. 

L'eau est à proximité du village mais les récipients font 30 L. Pourrions marcher avec un cubi de 30 L sur la tête ?
L'eau est à proximité du village mais les récipients font 30 L. Pourrions marcher avec un cubi de 30 L sur la tête ?
L'eau est à proximité du village mais les récipients font 30 L. Pourrions marcher avec un cubi de 30 L sur la tête ?

L'eau est à proximité du village mais les récipients font 30 L. Pourrions marcher avec un cubi de 30 L sur la tête ?

Nous quittons les soeurs de Ngohé pour retrouver Marie-France et Ephigénie à Tivaoune-Peulh
Nous quittons les soeurs de Ngohé pour retrouver Marie-France et Ephigénie à Tivaoune-Peulh

Nous quittons les soeurs de Ngohé pour retrouver Marie-France et Ephigénie à Tivaoune-Peulh

 

Après avoir passé 2 nuits à Ngohé nous arrivons sur le site de Tivaouane-Peulh, là où il y a le centre Mère Teresa, l'école St François d'Assise et l'atelier de menuiserie et de soudure.

Nous allons pratiquement passer le reste du séjour ici pour y faire des travaux de rénovation. Gérard et Béa, qui étaient de passage, nous ont aidé pendant 2 jours. 

Le séjour sera entrecoupé de voyages sur Dakar pour faire le point des parrainages et ramener les notes de l'école Jean-Louis Dieng et l'école Louis-Marie Grignon MontFort de Malika.

Le but était aussi de passer du bon temps avec ces 16 enfants que nous suivons depuis 10 ans. Le bonheur fut partagé...

 

 

Et maintenant au travail :

- Libérer une pièce à l'étage pour faire une 3ème chambre aux enfants, désormais ils seront 5 par chambre de 18 m².

- En libérant cette pièce, nous avons été obligés de fabriquer un rayonnage pour le stockage des produits servant aux repas.

- Toutes les moustiquaires aux fenêtres ont été changées.

- Peintures refaites dans les 3 chambres : 2 couches au plafond et sur les murs.

- Divers petits travaux d'électricité et de plomberie.

- Pour les mamans, c'était l'aide à Marie-France, Ephigénie et Bernadette tous les jours à la fabrication d'environ 300 repas.

 

 

 

 

 

Tout le processus en image, les transports Joguet ont souffert, planche par planche 300 m dans le sable sous 30 ° de température, n'est pas chose facile...
Tout le processus en image, les transports Joguet ont souffert, planche par planche 300 m dans le sable sous 30 ° de température, n'est pas chose facile...
Tout le processus en image, les transports Joguet ont souffert, planche par planche 300 m dans le sable sous 30 ° de température, n'est pas chose facile...
Tout le processus en image, les transports Joguet ont souffert, planche par planche 300 m dans le sable sous 30 ° de température, n'est pas chose facile...

Tout le processus en image, les transports Joguet ont souffert, planche par planche 300 m dans le sable sous 30 ° de température, n'est pas chose facile...

La peinture achetée sur place n'étant pas de bonne qualité, c'est une nécessité de repeindre tous les ans, sinon le centre ne serait plus présentable.Chose intéressante à préciser : quand nous commençons, les murs sont bien marqués, alors on voit bien l'état d'avancement...

Nous avions notre sœur Teresa à nous, elle supervisait les travaux... Gérard nous a bien aidé en peinture, il était plus près des plafonds que nous... c'est peut-être pour ça qu'il a de la peinture à l’œil.
Nous avions notre sœur Teresa à nous, elle supervisait les travaux... Gérard nous a bien aidé en peinture, il était plus près des plafonds que nous... c'est peut-être pour ça qu'il a de la peinture à l’œil.
Nous avions notre sœur Teresa à nous, elle supervisait les travaux... Gérard nous a bien aidé en peinture, il était plus près des plafonds que nous... c'est peut-être pour ça qu'il a de la peinture à l’œil.
Nous avions notre sœur Teresa à nous, elle supervisait les travaux... Gérard nous a bien aidé en peinture, il était plus près des plafonds que nous... c'est peut-être pour ça qu'il a de la peinture à l’œil.

Nous avions notre sœur Teresa à nous, elle supervisait les travaux... Gérard nous a bien aidé en peinture, il était plus près des plafonds que nous... c'est peut-être pour ça qu'il a de la peinture à l’œil.

Pose des moustiquaires à toutes les fenêtres plus salle d'eau, toilettes et descente d'escalier.

On travaille avec les moyens du bord. les moustiquaires ne sont pas toutes accessibles.
On travaille avec les moyens du bord. les moustiquaires ne sont pas toutes accessibles.

On travaille avec les moyens du bord. les moustiquaires ne sont pas toutes accessibles.

Place à la cuisine, Dominique, Marielle, Jacqueline et Mijo ont bien soulagé Marie-France, Ephigénie et Bernadette ces 3 professionnelles de la cuisine étaient presque en vacances...

Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)
Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)
Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)
Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)
Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)
Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)

Les poulets sont beaux, mais les parts ne sont pas grosses (18 poulets pour 300 repas enfants)

Nous avons passé des bons moments avec les enfants du centre.

La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa
La photo de famille du centre Mère Teresa

La photo de famille du centre Mère Teresa

Tous les responsables que nous rencontrons, donnent toujours beaucoup d'importance à leur MERCI. Ils tiennent à peu près tous le même langage en disant :

"Vous ne mesurez pas l'importance de tout que vous faites pour nos enfants et notre pays. Nous ne vous dirons jamais assez "MERCI".

Alors, nous avons pris tous ces "MERCI" et vous les transmettons.

 

 

 

 

QUELQUES PHOTOS SOUVENIRS

DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL
DE RETOUR DU SÉNÉGAL

 

 

Votre présence à toutes nos Assemblées Générales, nous encourage.

MERCI

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Merci pour ce joli reportage photo
Equipe de Choc
très jolies photos
Les enfants sont très heureux de vous voir
Merci encore pour le reportage c'est toujours un plaisir
Sylvie B
Répondre