Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2021 2 17 /08 /août /2021 22:29

Samedi 14 août un tremblement de terre de magnitude 7,2 a frappé Haïti. Le drame a ravivé de douloureux souvenirs du séisme qui a frappé le pays en 2010.

Sœur Guilène, responsable de l'école Saint Jean-Baptiste à Saint Marc, nous a envoyé un message, elle nous relate ce nouveau drame que traversent les haïtiens.

Bonjour Patrick.

Ce 14 août restera gravé dans la mémoire des haïtiens, spécialement les habitants du grand sud, c'est à dire les Nippes, le Sud et la Grande Anse.

Alors que nous nous apprêtions à fêter l’assomption, ce séisme a tout chambardé, des églises, des bâtiments, des hôtels, des presbytères ont été endommagés ou se sont effondrés.

Quant aux paysans qui vivent dans les montagnes, leur situation est grave, mais la presse n'en parle pas. La première secousse a projeté dans les ravins les paysans qui travaillaient au flanc des montagnes, nombreux ont perdu la vie. Personne ne peut dire le nombre exact de victimes actuellement.

A Camp Mary, nous avons ressenti les secousses, mais il n'y a pas de dégâts considérables, les gens restent prudents, certaines personnes ont déserté leurs maisons, préférant dormir à la belle étoile par peur de nouvelles secousses.

Notre situation déjà précaire ne fait qu'empirer.

Merci pour votre solidarité et grande union de prière.

Les gens restent prudents.

Sœur Guilène

Un drame épouvantable pour la population (photo internet)

Un drame épouvantable pour la population (photo internet)

Une classe de l'école Saint Jean-Baptiste à Saint Marc

Une classe de l'école Saint Jean-Baptiste à Saint Marc

LE PETIT MOT DE PATRICK:

J'ai eu également des nouvelles des sœurs dans la banlieue de Port-au-Prince. A priori elles ont ressenti la secousse, mais il n'y aurait pas de dégâts ... Je dis à priori car certains bâtiments sont tellement vétustes...

Le nombre de morts et blessés se comptent par centaines et nous ne saurons jamais combien il y en a. De plus, la sécurité n'est pas simple, il y a des bandes armées sur les routes. En plus, un cyclone doit arriver alors ...

C'est vraiment dramatique en Haïti ...

À très vite.

Patrick 

Partager cet article
Repost0

commentaires